Un mot à saisir : Vivre.

Cette inspiration qui m’est venu grâce à une chanson que je divulgue pas son nom, je me vois plongé dans la mer d’un sujet qui pas seulement me concerne, mais concerne toute l’humanité.

Depuis que nous étions que des bébés, la seule chose que nous devions faire c’était de vivre, un seul cri pour demander le biberon, et là nous ne demandons que ce que nous demande notre système : boire, aspirer et respirer, dormir, faire du pipi et ce qui va avec… A ce moment là, vivre était une chose que nous faisons sans savoir comment, l’innocence en est la raison.

Nous commençons à devenir des enfants, plus âgés que des bébés, nous commençons à avoir conscience de d’autres façons de vivre, jouer, connaître ses parents, ses frères, ses amis peut être, crier ne devient pas seulement un moyen pour demander de la bouffe mais cela peut être pour le contraire ne pas vouloir manger, crier était également avoir peur, avoir mal, ne pas aimer quelqu’un… et par conséquent, c’est de vivre, encore petits, des innocents.

On devient de plus en plus grands, adolescents ou jeunes, cela ne fait pas la différence si ne nous connaissons toujours pas ce que c’est que vraiment le mot Vivre, simplement, ce n’est pas seulement manger, boire, respirer, avoir des amis… ce n’est du tout crier. Un autre sens s’attache au mot vivre, une illusion complète vers le bonheur qui n’est bien sûr jamais absolu, chacun de nous s’attire à une façon pour être heureux, pour sentir la joie sans que cela soit au détriment de n’importe quelle chose ou personne, une façon qu’on ne doit pas chercher dans mars ou n’importe où, elle est avec nous. Cela peut être un cœur qui batte, pourtant il y en a ceux qui disent que c’est l’amour qui me rend le plus heureux, pour eux ils ont raison on n’y peut rien dire. Mais faut surtout pas oublier qu’il y a mille façons et façon pour sentir la joie, mais ce que vous allez remarquer vers la fin de la découverte de ces milles et une façon, c’est que le point commun et qui touche tous les concernés c’est en lui même l’Amour. Une recette pour préparer à sentir la joie en utilisant des ingrédients qu’on n’achète pas, qu’on ne trouve que chez soi même, une toute confiance en soi, et un amour net. Aimer ce que nous faisons, faisons le avec toute confiance en soi.

C’est pas miraculeux ce que nous demander la vie de faire pour la vivre, tel est ce que doit saisir plusieurs personnes qui, pour vivre, font du mal à eux même et aux autres. Ce n’est pas difficile ce que nous devons faire pour apprendre à vivre ni facile de vivre. Aimer et avoir confiance deux jungles que leurs découvertes demandent des efforts bien remarquable.

« Vous avez peur de vivre parce que vivre c’est prendre le risque de souffrir » [Arnaud Desjardins]

Advertisements

Publié le 20/07/2011, dans Envies. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. la Raison de la Raison M. Badr,
    je suis totalement d’accord en ce qui concerne l’amour et la façon par laquelle nous devons faire les choses car si toute personne réalise ce qu’il a en Amour nous irons plus loin. Il faut prendre la vie avec simplicité et la tentation de la vivre telle qu’elle est.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :